The Ones

de Daniel Sweren-Becker

Cody et son copain James font partie des “Ones”, le 1% de la population génétiquement modifié pour être parfait. A peine le lecteur entré dans le livre, les événements se précipitent et la société se divise entre la majorité “normale”, qui se rebelle contre la perfection, et les Ones qui se font exclure et doivent défendre leurs droits et leur vie.

Dans cette aventure en 2 tomes, on assiste à une lutte contre la discrimination. Au 1er plan, il y a Cody et ses histoires d’amour, de trahison et de guérrilla. Et sur un 2ème plan, le livre aborde donc la question d’une société à deux vitesses, l’eugénisme, la différence et les persécutions qui s’ensuivent. ça vous rappelle quelque chose? La société de cette dystopie est-elle si éloignée de la nôtre?

Vérifier la disponibilité.

Un verdict de Fanny Ramagli