La grande escapade

de Jean-Philippe Blondel

Philippe Goubert est le héros de cette fresque des années 70/80. On le découvre suspendu à la corniche du bâtiment scolaire, les mamans horrifiées lui servant de spectatrices en attendant les pompiers.

Difficile de faire un résumé de ce livre car c’est vraiment un tableau de la vie dans une école française en 1975. Chaque personnage amène sa touche de couleur pour au final dévoiler la toile dans sa totalité.

C’est une bouffée de fraîcheur que nous amène ce livre, même si tout n’y est pas rose. Il parlera à coup sûr aux personnes de ma génération qui y retrouveront des références de leur adolescence.
Ce ne sera pas un livre inoubliable, mais un très joli moment de lecture.

vérifier la disponibilité

Un verdict de Chantal Mosimann