Moi aussi je sais voler

d’Amy Reed

Billy et Lydia n’ont pas grand-chose en commun si ce n’est leur ville oubliée du monde et l’absence d’une mère.
Et pourtant, c’est ensemble qu’ils vont faire vaciller le monde. Alors que l’optimisme sincère et souvent naïf de Billy se heurte au cynisme de Lydia, leur amitié grandit. Pendant ce temps, les événements étranges se multiplient : un brouillard épais enveloppe la ville, la maison de Billy semble se réveiller d’un long sommeil… Et Lydia recommence à danser, à vivre, à voler.

Comme le premier, j’ai beaucoup aimé ce roman d’Amy Reed. Comme toujours les personnages sont extrêmement réalistes, complexes et attachants. Amy Reed aborde plusieurs sujets comme la pauvreté, les inégalités sociales ou le fait de grandir dans une famille dysfonctionnelle.

Un verdict de Marie Friche