Une famille comme il faut

de Rosa Ventrella

L’heroïne, Maria, dite Malacarne, vit à Bari, dans le sud de l’Italie. On apprend à connaître sa famille, ses camarades d’école, les gens de son village. La vie est rude, les mentalités peu évoluées.
Maria compense son manque de beauté par son intelligence. Elle développe ses capacités afin de se démarquer des autres enfants et fini par pouvoir étudier. La seule de sa famille à aller jusqu’à l’Université.
On sent les odeurs de ce village du sud, on entend les cris dans la rue, on est la grand-mère assise sur le devant de sa maison à regarder vivre ses voisins…

Oui, il se passe des choses…toutes ces choses du quotidien, toutes les péripéties d’une vie.La dernière page tournée, c’est sa famille que l’on quitte.
Une impression d’ »Amie Prodigieuse »d’Elena Ferrante.

vérifier la disponibilité

Un verdict de Chantal Mosimann